Photo bio Pascal

Pascal Germain-Berardi a débuté son parcours avec les Petits Chanteurs du Mont-Royal. Après avoir amorcé des études en psychologie et en sciences sociales, il retourne à la musique pour effectuer un Baccalauréat en Chant, et un second en Écriture.

En tant que chef, il a beaucoup étudié avec Dina Gilbert, chef assistante de l’OSM, avec Paolo Bellomia, professeur à l’Université de Montréal ainsi qu’avec Sebastian Cohen, directeur musical du Escuela Superior de música à Mexico. Il a aussi complété un stage de direction avec le Vancouver Chamber Choir et et avec le International Institute for Conductors, en Roumanie, où il travailla les Requiem de Brahms et de Mozart avec l’Orchestre Symphonique de Bacau. Il a pu dirigé quelques formations dont les Chantres Musiciens,le choeur de la Galerie Musicale Arpège, le choeur du camp du conservatoire de McGill le choeur de la Basilique Notre-Dame ainsi que le Vancouver Chamber Choir.

Au fil des années, en tant que chanteur, il s’est taillé une place auprès du choeur de la Basilique Notre-Dame, du choeur Vox Luminosa, et du choeur de l’Opéra de Montréal. Il s’est aussi produit comme soliste à quelques reprises, notamment au Théâtre d’Art lyrique de Laval et avec Vox Luminosa. On l’entendra dans le rôle de Belcore dans L’Elisir d’Amore avec Opéra Immédiat en avril prochain.

En tant que compositeur, il adopte un style hybride qui mêle le romantisme du 19me siècle et les nouvelles sonorités apportées par le 20me siècle. Au cours des dernières années, il a remporté un prix de composition auprès de l’Orchestre de l’Université de Montréal ainsi que du Vancouver Chamber Choir. Il aussi été invité par le Centre d’arts Orford ainsi que par le Atlantic Music Festival pour venir présenter son travail. Ses oeuvres interprétées par le Vancouver Chamber Choir, le choeur du camp du Conservatoire de McGill, le choeur de la Basilique Notre-Dame, l’Orchestre de l’Université de Montréal et par le quatuor de saxophone Saxologie.

Ses projets actuels incluent une maîtrise en composition, accompagné par Alan Belkin, doctorant de l’Université Juilliard, où il s’attarde à l’écriture d’une symphonie, ainsi qu’un projet métal, Archetype, dont le premier album est prévu pour 2015.